Vent Du Nord

La plus grande sélection
de bières en Estrie depuis 2002

Pourquoi on ferme le 24 septembre.

Par Catherine Foisy

Le samedi 23 septembre, passe nous voir parce que le 24, on est fermé. Pourquoi? Parce qu’on a décidé de s’arrêter un peu pour prendre le temps de passer un bon moment ensemble. Toute l’équipe.

On en jase avec les deux propriétaires, Nicolas Ratthé et Émile Cardinal-Bernier.

Préambule

Tout part du fait qu’on est un service essentiel. Du fait que quand t’es en congé, on est là pour te vendre ta bière. Que quand t’es en vacances, on est encore là. Que le weekend aussi on est là. Le matin, l’après-midi, en soirée. Qu’on ne ferme pas non plus pour Noël et le Jour de l’an. Alors que toutes les épiceries étaient fermées à la fête du Travail, nous, on t’accueillait à bras ouverts. Mais aussi qu’ailleurs que sous l’enseigne du Vent du Nord, on a rarement le temps de tous se voir à part pour célébrer les festivités du mois de décembre (comme toutes les entreprises de ce monde, ou presque). On a envie de se rapprocher, à raison de quatre fois par année.

Une journée par saison

Ça fait que nos patrons ont pris la décision suivante : une journée par saison, on arrête tout ce qu’il y a autour de nous et on passe du temps ensemble. Question de faire un peu de team building pour resserrer les liens.

« Ça permet d’améliorer nos approches au travail. Mais ça nous permet aussi de prendre un moment pour se parler dans le blanc des yeux. Mais surtout, de parler d’autre chose que de la bière », indique Nic.

« D’autre part, notre service à la clientèle est l’essence de ce qui nous différencie de n’importe quelle autre épicerie ; il faut qu’il y ait un esprit d’équipe fort afin de transmettre cette énergie positive à nos clients », ajoute Émile.

Ça ressemble à ça : on veut donner des bases solides à notre esprit d’équipe, mais des bases qui ne reposent pas que sur le produit qu’on vend. Parce que le Vent du Nord, c’est d’abord et avant tout ton ami. Ton grand chum. Tout ce qui a de plus humain.

CasaStudio (2) 2

Puis pour être humain, il faut prendre soin de nous. Ensemble.

Au Vent du Nord, personne n’est employé

En réunion d’équipe, Nicolas ne se lassera jamais de dire « Je n’aime pas ça vous appeler les employés. On est une équipe. » D’ailleurs, Émile ira même jusqu’à citer un de ses mentors qui lui a déjà dit « qu’un bon gestionnaire doit s’entourer de gens meilleurs que lui. »

Ça fait que le 24 septembre, profite de ton dimanche comme nous on va en profiter.
Le 25 par contre, passe nous voir, on t’offre un service en Cadillac.
Encore mieux que celui du 23. 

Santé, amateurs de bière!

Inscris-toi à notre infolettre!

Pas plus qu’un courriel par mois, juste assez pour te tenir au courant de ce qui se passe en région.