Vent Du Nord

La plus grande sélection
de bières en Estrie depuis 2002

L’Arrière-Saison, une cinquième bière pour la DBSQ

Par Catherine Foisy

Pour la cinquième fois, l’association des Détaillants de Bières Spécialisés du Québec (DBSQ) lance une bière éphémère vendue en exclusivité chez les détaillants membres de l’association. Cette fois-ci, ce n’est nulle autre que l’Auberge Sutton Brouerie qui est derrière le brassage. On en jase avec Sébastien Lalande d’Espace Houblon et cofondateur de l’association.

IMG_20171023_171527

Connais-tu le concept? Depuis sa création, la DBSQ s’associe avec des microbrasseries québécoises pour créer des bières exclusives aux détaillants membres, question de mettre à l’avant-plan ces petits bijoux d’endroits. La première bière, dévoilée en même temps que l’association, était la Carter de Pit Caribou. En un peu plus d’un an, l’association en est à sa cinquième bière. Pas petit comme projet.

« On voulait vraiment se différencier avec des bières qu’on ne peut retrouver dans d’autres magasins. », indique Sébastien.

Assurément, ils n’y sont pas allés de main morte. D’abord, la Carter de Pit Caribou. Ensuite, la Berliner Freisse du Bilboquet et la Léo’S Oolong Double IPA de Dunham. Après, l’Assemblage Western de la microbrasserie À la Fût et finalement, l’Arrière-Saison de l’Auberge Sutton Brouerie. 

L’Arrière-Saison, une blonde pas plate

Après la série de collaborations, la barre était haute pour la cinquième bière qui allait voir le jour cet automne. Mais rien de trop haut pour effrayer le brasseur en chef de l’endroit, Patrick Roy.

Pour respecter le style du brasseur, il fallait conserver le mélange de levures sauvages de Sutton. Ça fait qu’il y est allé avec une blonde à l’avoine, à la poire et à la bergamote (un agrume qu’on retrouve notamment dans le thé Earl Grey) : une brett aux fruits.

Sur l’étiquette, on peut y lire la description suivante : « Bière de soif à boire au soleil devant les magnifiques couleurs d’automne 100 % Brett. Créée pour les Détaillants de bières spécialisés du Québec afin de « contribuer de façon pro-active au développement de l’industrie brassicole du Québec. » »

Respecter le style de la brasserie avant tout

Si l’association va chercher différentes microbrasseries afin d’honorer sa mission qui est de « rassembler les détaillants spécialisés et des les identifier avec un gage de qualité, tant pour les consommateurs que les microbrasseries », celle-ci tient à respecter le style des artistes brassicoles.

« On commence par demander au brasseur ce qu’il aimerait brasser. Pour celle-là, on voulait faire une bière qui allait bien s’accorder avec la fin de l’été – le début d’automne, tout en respectant le style de Sutton.» Les résultats sont concluants.

Qui est la DBSQ

L’association des Détaillants de Bières Spécialisées du Québec nait au printemps 2016. L’organisme à but non lucratif regroupe plusieurs détaillants spécialisés de l’industrie brassicole de différentes régions. Dès sa fondation, l’association compte 18 détaillants présents dans 11 régions du Québec. Il en compte plus de 20 aujourd’hui. 

Tu l’auras compris, l’association ne compte pas de supermarchés qui vendent des bières de chez nous quelque part à travers leurs rangées de produits. Il s’agit de commerces où la bière n’est pas qu’une accompagnatrice de saveurs, elle est elle-même un incontournable.

Nicolas Ratthé, notre propriétaire, était d’ailleurs le président lors de la fondation de l’association il y a un peu plus d’un an. Rien de surprenant.

On te souhaite donc de découvrir la nouvelle bière de la DBSQ, mais surtout, de t’intéresser à ce réseau de détaillants spécialisés duquel nous sommes fiers de faire partie. C’est beau, cet élan rassembleur, tu ne trouves pas?

Reste à parier sur la prochaine création. En attendant, profitons de celle-ci qui en est toute une!
Tu n’es pas de Sherbrooke et tu aimerais te la procurer? Pas de soucis. 
Tous les membres de l’association l’ont en boutique.

Les membres

Santé, amateurs de bière et bonne Arrière-saison!

Inscris-toi à notre infolettre!

Pas plus qu’un courriel par mois, juste assez pour te tenir au courant de ce qui se passe en région.