Accords de musique pour le Record Store Day 10 avril 2019

Accords de musique pour le Record Store Day

Pour souligner le Record Store Day 2019, qui célèbre les disquaires indépendants (comme Musique Cité à Sherbrooke), on a pensé demander à notre équipe de te proposer quelques tounes à découvrir.  Parce qu’en plus d’être des zythologues aguerris, nos conseillers et conseillères sont des mélomanes curieux et certains, des musiciens enthousiastes.

Donc, pour célébrer le fait que des magasins de disques ont encore pignon sur rue, pour accompagner le soleil du printemps ou juste pour avoir une idée de ce qui joue dans les oreilles de nos employé.es, écoute notre liste de lecture (ou seulement des extraits ci-dessous). On te donne même une petite légende pour mettre en contexte les coups de coeur de tout notre monde! Et notre expert en accords te dit même avec quelle bière écouter les chansons qu’il te recommande.

Et si tu fais une découverte en écoutant tout ça, va t’acheter un petit disque, un vinyle ou une cassette chez ton disquaire. Bonne écoute!

Le staff te recommande…

JEAN-CHARLES

What’s My Age Again? – blink 182
« Parce que c’est l’été qui s’en vient et que « été » signifie aussi  » se promener en char les fenêtres baissées en écoutant du blink ». Si tu es déjà venu.e au vdn pendant que je travaillais, les chances que ce soit du blink qui jouait sont relativement grandes. En plus de ça, c’est cette année que j’ai eu 23 ans (lis les paroles pour comprendre) »

The Downfall of Us All – A Day to Remember
« Parce que ADTR est mon band pref depuis que j’ai 14 ans, et que c’est cette chanson-là qui m’a fait tomber en amour avec eux. Du pop punk avec une touche de hardcore, le tout dans un summer vibe catchy et agréable. »

NICOLAS

« Less Than Jake et Rise Against, parce que c’est mes deux groupes pref! »

ÉMILE

Haïti – Arcade Fire
« Juste parce que c’est mon groupe pref! Cette toune-là réussit toujours à me mettre du  »pep »! »

Lisa Leblanc – I Love You, I Don’t Love You, I Don’t Know

JASMIN

Waking Up Easy – Lime Cordiale
« Première affaire que je blaste en ouvrant le magasin. Très bon accord avec une tasse de kombucha à la main en regardant les gens stressés sur la Bourque. Ouin avec ça, tu te dis que c’est facile de wake up easy au Vent.

Closing Time – SemiSonic
« La toune miracle pour faire rappeler que je ferme dans 5 minutes aux clients qui collent un peu trop. »

JANIKA

Youth – Glass Animals
« Parce que, pour moi, cette chanson là, c’est un 35°C humide à souhait qui te punche dans la face. C’est l’odeur des mégas bâtons d’encens du temple taoïste d’en face, c’est des popsicles aux kiwis et des thalis de bouffe indienne délicieusement épicés. C’est des bons souvenirs et c’est plein de bonheur. »

S.F.C.B.G. – Qualité Motel avec Les Louanges
« C’est ben le fun aussi! Ça donne le goût de danser, et pis ça rajoute un peu de québécois dans la playlist! »

JULIE

Jesus He Knows Me – Genesis
« Parce que c’est tellement un bon beat et les paroles sont toujours d’actualité. »

Take Five – The Dave Brubeck Quartet avec Carmen McRae
« Juste parce que c’est trop excellent. Surtout avec Carmen McRea qui chante. Du bonbon. »

« Bin là ça nous prend du Québec Redneck Bluegrass Project!!! Je dirais Pantera Arctic Cat Triple 800″

SIMON

A blooming bloodfruit in a hoodie – Ambrose Akinmusire
« Pour moi, le jazz, ç’a commencé avec Take Five de Dave Brubeck, grâce à un sampler Columbia donné par mon grand-père, un amateur de « beaux morceaux » jazz. Maintenant, je suis peut-être devenu un grand-père aussi : je porte des cardigans et j’écoute du jazz… Ambrose Akinmusire, trompettiste, compositeur, c’est la nouvelle garde du jazz, qui brouille les frontières musicales avec son quatuor à cordes, son quartet classique et un rappeur. La charge politique n’est pas trop loin sur son dernier disque, probablement mon album préféré de 2018 (oui, comme un grand-papa, j’écoute des albums!) »

Nothing Sacred/All Things Wild – Kevin Morby
« Kevin Morby, c’est du folk/rock d’une simplicité et d’une efficacité déconcertantes. De la musique parfaite pour les dimanches matin. Sa dernière chanson a quelque chose de spirituel, presque gospel. Ça fait un peu penser à Leonard Cohen avec les choeurs féminins et la beauté qui se révèle lentement. »

VALÉRIE

« Pas mal n’importe quoi de Pink Floyd, plus particulièrement les albums Wish You Were Here et Dark Side of the Moon. Un classique à Rock Fo, même que les clients ont remarqué que ça jouait souvent ! Pis parce que c’est bon, c’est beau, réconfortant et apaisant. Le premier album de Alt-J – An Awesome Wave passe assez souvent aussi, c’est pas neuf, mais ô combien rafraîchissant et libérateur. Finalement, mon choix personnel, et je gosse probablement mes merveilleux collègues avec ça: n’importe quoi de Mumford & Sons. Le plus récent album, Delta, est particulièrement désaltérant comme la première bière du printemps que tu bois dehors, la face au soleil avec ton ami.e, ton amoureux.se, ton chien ou ton chat. Ou ton toi-même. »

Danger Zone – Kenny Loggins
« Parce que les clients disent toujours : « Caline! C’est dangereux rentrer ici. Y’a trop d’affaires.»  (Pis parce que tu peux pas t’empêcher de chanter et de rire et d’être heureux.) »

HUGO

This Life Is Strange – Joey Cape
« Parce que c’est bon pour déprimer avec une bière »

I Love You Like An Alcoholic – The Taxpayers

No Lodging For The Mad – The Taxpayers

FÉLIX

Sunny Days – The Johnstones
« Parce qu’on a du soleil rien qu’en masse ces temps-ci pis que ça rend de bonne humeur. »

Bakelite – Opa Tsupa
« Encore une fois, c’est juste de la bonne humeur. Ça fait différent des styles qui ont été proposés pour l’instant. »

MARIE

Hooked On A Feeling – Blue Swede
« Parce que ça donne envie de danser, pi ça fitte avec l’arrivée du beau temps »

« Universe in a crayon, de mon merveilleux David Maxim Micic : une pure merveille »

Les accords musique/bière de notre expert

JONATHAN

« Pour décrocher dans une musique légèrement mélancolique, mais apaisante, j’aime beaucoup jouer Bugs, de O’Death. Il y a quelque chose de revigorant dans le rythme et les paroles sont plutôt poétiques. Je pense que l’album au complet s’écoute en dégustant une bonne ale anglaise foncée, maltée et servie tablette, comme les recettes anglaises de Mille-Îles.

Pour une soirée calme, il y a quelque chose de tout à fait unique dans Shape of My Heart de Sting. C’est probablement parce que mon père écoutait souvent ça quand j’étais jeune, mais les touches percussives sèches qui encadrent la voix iconique de Gordon Sumner et la guitare acoustique exotique ont quelque chose d’unique que j’accorderais à une bonne IPA excessivement sèche, comme sait le faire l’Hermite.

Bien que je ne connaisse pas l’étendue de son oeuvre, David Byrne m’a toujours fasciné, comme on contemple un mystère qu’on sait qu’on n’élucidera jamais. Houses in Motion, particulièrement jouée sur vinyle, c’est une pièce weird et entraînante à la fois. Ça prend une bière funky, déstabilisante, mais juste assez, pour accompagner ça. Je partagerais une bonne gueuze de Oud Beersel avec quiconque est prêt à se taper Remain In Light d’un bout à l’autre avec moi.

John Zorn est un artiste et un maître compositeur immanquable dans ma collection. Ce Mozart du jazz a composé pas moins de 400 disques dans sa carrière. Une de mes pièces préférées se trouve sur Bar Kokhba, une oeuvre du premier livre Masada, du jazz dans la gamme juive. Mahshav n’est jouée que par une clarinette et un piano et transporte dans un crescendo mélancolique et laisse à peine poindre la folie musicale que Zorn sait atteindre, laquelle est amplement libérée ailleurs dans l’album. À écouter attentivement pour laisser l’esprit voguer, peut-être en dégustant une bonne triple belge comme celle de Charlevoix.

J’aime déguster un gros vin d’orge américain bien vieilli en écoutant Breezeblocks de Alt-J. Cette chanson transmet une certaine violence dans une enveloppe rythmée et surprenamment douce pour les oreilles. Les voix en canon clouent la dernière minute d’une intensité émotive me rappelle l’émotion qu’on laisse à la maison quand on part pour longtemps, le Heimweh qu’on dit en allemand. Si je le pouvais, j’ouvrirais une Sucaba de Firestone Walker à chaque fois qu’elle joue, mais j’habiterais sûrement dans la rue si c’était le cas. Je pense qu’une bonne Solstice d’hiver, mûrie minimum un an, idéalement deux, en bouteille, va transmettre le feeling que je recherche.

Sur une note plus active, Shake Some Action de Flamin’ Groovies donne le goût de rouler vite en décapotable sur l’autoroute à l’automne. Il y a quelque chose dans la transition qui rejoint les versets au refrain qui donne le goût de lâcher le volant, de se détacher les cheveux dans le vent. La meilleure bière pour accompagner une telle chanson serait probablement une bonne session IPA comme la Gros Tigre, quelque chose qui descend tout seul mais qui laisse sa marque. »

Partagez cet article

Suis-nous par courriel ou par texto.

Inscris-toi!

Pour ne rien manquer,

suis-nous!

Infolettre

On t’envoie des nouvelles environ une fois par mois pour que tu saches tout le temps ce qui se passe par chez nous. Au menu : chroniques, concours et évènements à ne pas manquer!

Nouveautés textées

On t’envoie un SMS pour te dévoiler avant tout le monde nos nouveaux arrivages de la semaine!