Cidres québécois : coups de cœur du staff 17 octobre 2019

Cidres québécois : coups de cœur du staff

La beauté du cidre, c’est qu’il ne suffit que d’un ingrédient : le jus de pomme. Un peu comme le vin, le cidre se classe parmi les alcools dont la recette est simple — non pas dépourvus de complexité, mais bien produits à partir d’un seul ingrédient. Les cidres québécois jouissent d’un terroir exceptionnel et passent, à notre avis, trop souvent sous le radar de la soif.

Les cidres québécois

Savais-tu que le cidre a été très longtemps illégal au Québec? Pas étonnant qu’il ne soit pas aussi proéminent que la bière dans notre société : la Commission des liqueurs avait carrément oublié d’en faire mention dans la loi qui depuis régit l’alcool au Québec. La production, la vente et la consommation de cidre sont cependant légales aujourd’hui, mais ont été régies quelque peu à part.

Bien que nous soyons un magasin de bière, de plus en plus de cidres apparaissent sur nos tablettes et aboutissent dans les mains de nos client.e.s. Les vieux de la vieille dans ce marché, nommément Michel Jodoin et Milton, sont maintenant entourés de nouveaux cidres artisanaux, la plupart apparus depuis le récent projet de loi.

On a testé les cidres québécois.

Testé, c’est un grand mot. Le but n’était pas de trouver le meilleur, car il y en a vraiment pour tous les goûts. L’objectif initial, c’était d’apprendre à les connaître pour bien te les conseiller; c’est pourquoi on les a tous servis à l’aveugle. Par la bande, on a pris beaucoup de notes et on a déniché les coups de cœur du staff pour pouvoir les partager avec toi. Note que ce sont uniquement des cidres pétillants, québécois et non aromatisés que nous avons testés (donc toujours 100% pommes).

Il ne s’agit pas d’un palmarès définitif et l’ordre n’a pas d’importance. Sache qu’aucune de ces entreprises n’a sponsorisé cet article ou cette dégustation : il s’agit d’une initiative 100% Vent du Nord et, au moment de goûter, on ne savait pas quel cidre se trouvait dans nos verres. Voici donc ce qui en est ressorti!

Le Cidre du Verger Hemmingford

Au nez, on pense vraiment qu’il va être sucré, car il rappelle la tarte aux pommes et c’est assez prononcé. Cependant, on est vite surpris, car il s’avère relativement sec, ce qui le rend facile à boire. En plus, il est très long en bouche, contrairement à plusieurs autres cidres dégustés. En termes de cidres québécois, c’est un produit grand public très complet, presque toujours disponible dans nos deux magasins.

Le nom La face cachée de la pomme te dit peut-être quelque chose; ce sont ses fondateurs qui sont derrière le Verger Hemmingford. Une chicane avec leurs partenaires leur a fait perdre cette marque de commerce qu’ils avaient développée. Ils ont donc dû recommencer l’entreprise à zéro. Ce qui est moins triste dans cette histoire, c’est que leur talent ne s’est clairement pas perdu; Le Cidre, 100% McIntosh, a trôné sans gêne parmi les plus intéressants selon nos papilles.

Des bulles, genre : Clos Saragnat

Toute une bête. C’est signé par les levures sauvages et la complexité est au rendez-vous. Si tu veux goûter aux « saveurs fermières » dans un cidre, voici ta chance. Presque piquant sur la langue, riche et persistant, c’est un superbe cidre à déguster. Assure-toi de le servir très froid (ils recommandent 2˚C), parce que c’est un cidre très gazéifié et la lie crée de la nucléation à l’ouverture, ce qui peut vite faire déborder la bouteille.

Première cidrerie au monde à commercialiser le cidre de glace, le Clos Saragnat n’a pas besoin de présentation. Situés dans le beau coin d’pays qu’est Frelighsburg, tout près de Dunham, cette cidrerie a fait son entrée tout récemment sur nos tablettes. Les arrivages sont occasionnels, alors vérifie en appelant à ton magasin ou abonne-toi aux Nouveautés Textées pour ne pas manquer le prochain arrivage.

La Déride du Grand Saint-Charles

On a affaire ici à un cidre très sec aux bulles fines mais bien présentes. Il titre 8,2 % d’alcool et est composé de pommes Spartan, McIntosh et Empire. Il s’agit d’un cidre fermenté uniquement avec les levures indigènes au domaine, naturellement gazéifié par refermentation en bouteille. Sa franche acidité donne raison à son nom, il va te faire perdre tes rides!

C’est une superbe expérience de texture et il vaut vraiment la peine d’être dégusté à au moins 12˚C, si ce n’est pas plus; ses arômes timides se dévoilent ainsi dans une présence fruitée simple et assumée. C’est un cidre disponible sporadiquement à nos magasins.

Le mousseux : Union Libre

Un cidre bien gazéifié, c’est quelque chose, mais un cidre méthode traditionnelle, c’est sans égal. Vieilli plus de deux ans en bouteille pour ensuite être dégorgé, c’est ce cidre de Dunham qui a gagné le cœur de nos conseiller.e.s (on le rappelle, servi à l’aveugle). Généralement disponible à notre magasin de Rock Forest, il devrait également faire son apparition au centre-ville pour le temps des fêtes.

Le nez rappelle le pain frais et une bouchée de pomme fraîchement cueillie. Un sucre résiduel adéquat, obtenu d’ailleurs par cryoconcentration, supporte la puissante gazéification pour créer une texture impeccable. Un certain tannin s’appuie sur la langue et allonge les saveurs assez longtemps pour bien les apprécier. Ça nous a donné le goût de manger un tartare de saumon… faudrait l’essayer.

Supra Natural de la Compagnie Alma

Inspiré des cidres espagnols, c’est ici un cidre à peine gazéifié, « perlant » comme on dit, qui dévoile une grande complexité au nez et une acidité assez prenante en bouche. Il dégage certains arômes plus sauvages et épicés et persiste longtemps en bouche. Le tout est une expérience gustative plus prenante que nos autres coups de cœur; ça vaut décidément le détour! On suggère de le verser loin du verre (mais toutefois dans le verre!) afin de l’aérer et d’en libérer l’effervescence. À boire relativement frais.

Présentement, il n’est plus disponible, mais on espère bien qu’il reviendra. Alma, Compagnie de cidre est cependant la cidrerie la plus expérimentale sur le marché, alors surveille nos nouveautés pour ne pas manquer leurs prochaines créations. En passant, ils ne provient pas du Lac-St-Jean tel que leur nom suggère, mais bien de Montréal. En fait, les pommes proviennent d’une terre à Frelighsburg. Tous ses cidres sortent vraiment de l’ordinaire et méritent d’être essayés; ils s’amusent notamment avec plusieurs levures à bière, ce qui ouvre la porte à de nouveaux arômes dans le cidre.

En conclusion?

Somme toute, plusieurs choix s’offrent à toi. Les cidres dégustés et présentés ici ne sont pas nécessairement les cinq meilleurs au Québec, parce qu’il y en avait plusieurs autres qu’on a appréciés pendant la dégustation. De plus, il y a toujours des facteurs hors de notre contrôle qui peuvent faire un sorte qu’un excellent cidre n’ait pas retenu l’attention de nos papilles ce soir-là, dans les circonstances. Dans tous les cas, on t’invite à essayer ce qu’on met sur les tablettes et à nous dire ce que tu en penses. Santé!

Partagez cet article

Suis-nous par courriel ou par texto.

Inscris-toi!

Pour ne rien manquer,

suis-nous!

Infolettre

On t’envoie des nouvelles environ une fois par mois pour que tu saches tout le temps ce qui se passe par chez nous. Au menu : chroniques, concours et évènements à ne pas manquer!

Nouveautés textées

On t’envoie un SMS pour te dévoiler avant tout le monde nos nouveaux arrivages de la semaine!